Merkel dissocie les négociations avec Berne et Londres sur l'UE

le
0
    BERLIN/ZURICH, 2 novembre (Reuters) - Angela Merkel a dit 
mercredi que les négociations entre l'Union européenne et la 
Suisse sur la liberté de circulation ne devaient en aucun cas 
être liées aux discussions à venir sur le Brexit.  
    "Nous devons mener ces discussions avec la Suisse comme si 
la question de la Grande-Bretagne n'avait jamais existé", a 
déclaré la chancelière allemande à l'issue d'un entretien avec 
le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann à 
Berlin. "Je peux seulement dire que la position allemande n'a 
pas été modifiée par la décision britannique. Ce sont deux 
dossiers complètement différents." 
    La Suisse est tenue de mettre en application d'ici 2017 le 
résultat d'une votation de 2014 visant à restreindre 
"l'immigration de masse" en provenance de l'UE. Mais toute 
atteinte à la liberté de circulation des personnes, l'un des 
principes fondateurs de l'UE, entrerait en conflit avec les 
nombreux traités bilatéraux qui offrent à la Suisse un accès 
privilégié au marché unique européen.  
    Les partisans de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, 
vainqueurs du référendum du 23 juin dernier, réclament également 
une réduction de l'immigration européenne et toute concession 
européenne à la Suisse pourrait être utilisée dans les 
négociations qui s'ouvriront avec Londres, quand le gouvernement 
britannique aura signifié sa décision de quitter l'UE, sans 
doute au printemps prochain. 
 
 (Andreas Rinke, Caroline Copley; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant