Merkel discute des réfugiés avec ses partenaires de coalition

le
0

BERLIN, 1er novembre (Reuters) - Angela Merkel et ses alliés de l'Union chrétienne-sociale (CSU) ont discuté samedi soir de la question de l'accueil des réfugiés, au centre d'un vif débat au sein de la coalition gouvernementale allemande. Aucun détail n'a filtré des échanges que la chancelière allemande a eus avec Horst Seehofer, dirigeant de la CSU et ministre-président du land de Bavière, mais de source proche des discussions, on évoque une rencontre "ouverte, constructive et orientée vers une solution". De nouvelles discussions, élargies cette fois aux sociaux-démocrates de Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre de l'Economie du gouvernement de "grande coalition", sont prévues ce dimanche matin. D'après des responsables chrétiens démocrates, Seehofer pousse pour la création aux frontières de l'Allemagne de "zones de transit" où seraient traitées les demandes d'asile. Le SPD s'y oppose et réclame pour sa part une accélération des procédures d'examen des demandes d'asile. Selon des chiffres communiqués samedi par la police allemande, près de 10.000 migrants et réfugiés continuent d'arriver chaque jour sur le territoire allemand. La CSU, alliée bavaroise de l'Union chrétienne démocrate (CDU) de Merkel, a critiqué la politique de "porte ouverte" décidée par la chancelière allemande début septembre. Le gouvernement s'attend à ce que 800.000 à un million de réfugiés gagnent cette année l'Allemagne. Ces arrivées en masse alimentent un sentiment de rejet de l'immigration au sein d'une partie de l'opinion allemande, et la cote de popularité de la CDU en a souffert, revenant à son plus bas niveau en plus de trois ans. L'Allemagne est également le théâtre d'une série d'agressions et d'attaques visant des réfugiés et des centres d'accueil. Vendredi soir, à Dresde, un hôtel et un centre d'hébergement en préfabriqué ont été la cible d'incendies volontaires. (Victoria Bryan, Holger Hansen et Andreas Rinke; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant