Merkel contre une centralisation accrue de l'UE après le Brexit

le
0
    BERLIN, 8 septembre (Reuters) - La chancelière allemande 
Angela Merkel s'est prononcée jeudi contre une centralisation 
accrue de l'Union européenne après le vote des Britanniques en 
faveur d'une sortie de l'UE, estimant que le bloc avait au 
contraire besoin de déléguer davantage de tâches à des 
organisations subalternes.  
    "La centralisation n'est assurément pas la réponse", a 
déclaré Angela Merkel lors d'une réunion politique, à huit jours 
du sommet européen du 16 septembre à Bratislava entre les pays 
membres, à l'exception du Royaume-Uni qui fait désormais bande à 
part.  
    "L'Allemagne est un pays qui a une bonne expérience du 
partage des tâches", a ajouté la chancelière, qui défend l'idée 
européenne avec constance depuis sa première nomination à la 
tête du gouvernement en 2005.  
    Le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui pilote 
les discussions au sein du bloc, a indiqué que le sommet de 
Bratislava devrait s'attacher d'abord à l'avenir de l'UE plutôt 
qu'à celui du Royaume-Uni.  
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant