Merkel avertit sur l'impact des taux bas sur les banques

le
1
    DUSSELFORT, 27 avril (Reuters) - La politique de taux 
ultra-bas de la Banque centrale européenne (BCE) pourrait 
aggraver la situation déjà fragile des banques en Europe, a 
déclaré mercredi la chancelière allemande, Angela Merkel, qui 
appelle à un resserrement de la politique monétaire. 
    "Les risques restent élevés. Il y a encore trop de banques 
en situation de faiblesse en Europe et les taux d'intérêt bas 
(...) vont avoir tendance à aggraver le problème dans les années 
à venir", a-t-elle dit lors d'une conférence à Düsseldorf pour 
les caisses d'épargne allemandes. 
    Elle a ajouté que les dirigeants politiques devaient 
réaliser de nouvelles réformes structurelles pour générer de la 
croissance et des investissements privés, ce qui permettrait aux 
banques centrales de resserrer leurs politiques monétaires. 
    "Les banques centrales, y compris la Banque centrale 
européenne, sont indépendantes, d'où ma conviction que les 
dirigeants politiques doivent s'efforcer de stimuler la 
croissance", a-t-elle déclaré. 
 
 (Andreas Kröner et Matthias Inverardi, Juliette Rouillon pour 
le service français, édité par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 il y a 8 mois

    le danger est surtout pour les retraités allemands dont les fonds de pension contiennent les obligations ...à taux bas . En revanche des dirigeants intelligents en auraient profité pour investir dans les infrastructures indispensables ... pas Merkel ! Il parait qu'en Allemagne 10 000 ponts sont à restaurer voire à reconstruire d'après un économiste allemand .