Merkel agite la menace de nouvelles sanctions contre Moscou

le
1

(actualisé avec Rasmussen) NEWPORT, Pays de Galles, 4 septembre (Reuters) - Les pays de l'Otan souhaitent une solution politique au conflit ukrainien et sont prêts à en discuter avec la Russie, a déclaré jeudi soir la chancelière allemande Angela Merkel, tout en ajoutant que de nouvelles sanctions pourraient être décidées pour accentuer la pression sur Moscou. "Nous sommes prêts à donner du poids à nos demandes politiques en imposant de nouvelles sanctions", a dit la chancelière à Newport au Pays de Galles, où se tient le sommet de l'Otan. "Mais le message, c'est que nous souhaitons une solution politique; nous, et tout particulièrement le président ukrainien, sommes naturellement prêts à en discuter avec la Russie", a-t-elle continué. Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a quant à lui déclaré que le monde "devrait répondre avec détermination si la Russie intervenait plus avant en Ukraine, au moyen de sanctions plus en profondeur, plus prononcées et plus dures qui nuiraient de façon définitive à l'économie russe et isoleraient davantage la Russie." (Sabine Siebold; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le jeudi 4 sept 2014 à 21:50

    1914 : l'Allemagne déclare la guerre à la Russie. 2014 : elle recommence. Elle est donc incapable de retenir les leçons de l'Histoire?