Merkel adoube Draghi à la tête de la BCE 

le
0
Faute de candidat allemand après le retrait d'Axel Weber, la chancelière se rallie au banquier italien, déjà soutenu par Paris. Les jeux sont donc faits.

De notre envoyé spécial à Berlin

Le prochain gouverneur de l'euro sera italien. Angela Merkel a levé mercredi l'ultime incertitude en apportant un soutien carré à Mario Draghi, patron de la Banque d'Italie, pour prendre la relève de Jean-Claude Trichet à la tête d'une Banque centrale européenne très exposée dans la crise de la dette.

«Je connais Mario Draghi. (…) Il est très proche des conceptions allemandes: une culture de stabilité et défense d'une économie solide», dit la chancelière pour justifier son ralliement, dans une interview à Die Zeit. Moins encombré par les nuances, le quotidien populaire Bild vante désormais les qualités «prussiennes» du candidat italien, après s'être longtemps alarmé de voir l'euro confié pour la première fois à un banquier venu du sud de l'Europe.

«Super Mario» aura fort à faire à la tête d'une banque centrale passée du rôle prudent de garant de la monnaie unique à une mission de première ligne pour éteindre l'ince

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant