Merkel accuse Moscou de violer la résolution de l'Onu en Syrie

le
1
    ANKARA, 8 février (Reuters) - La chancelière allemande 
Angela Merkel a fustigé lundi les bombardements russes en Syrie 
qui ont jeté sur les routes des dizaines de milliers de civils 
et a laissé entendre qu'ils violaient une résolution du Conseil 
de sécurité des Nations unies approuvée en décembre par Moscou. 
    S'exprimant lors d'une visite à Ankara, Angela Merkel s'est 
dite "écoeurée" et "choquée" par les souffrances infligées à la 
population de la ville syrienne d'Alep, qu'elle a imputées aux 
bombardements russes. 
    "Nous devons nous pencher une nouvelle fois sur la 
résolution 2254 du 18 décembre, la résolution du Conseil de 
sécurité de l'Onu qui a été soutenue par la Russie", a déclaré 
la chancelière allemande. 
    "Dans cette résolution, le Conseil de sécurité demande à 
toutes les parties de cesser sans délai les attaques contre les 
civils et contre des cibles civiles, et renoncent en particulier 
à utiliser des armes qui frappent sans discrimination, comme les 
bombardements aérien. C'est très précisément indiqué dans la 
résolution." 
    Lors d'une conférence de presse commune avec le Premier 
ministre turc, Ahmet Davutoglu, Angela Merkel a également 
réclamé à Ankara des mesures immédiates pour améliorer le sort 
des réfugiés présents en Turquie et insisté pour que les trois 
milliards d'euros promis par l'Union européennes soient investis 
au plus vite. 
 
 (Noah Barkin et Joseph Nasr; Nicolas Delame pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 10 mois

    C'est jaquot