Meridor : «La révolution égyptienne, un exemple pour la région»

le
0
INTERVIEW - Le vice-premier ministre israélien appelle cependant les autorités du Caire à respecter l'accord de paix de 1979.

Dan Meridor, vice-premier ministre israélien, est reçu mardi à Paris par les groupes d'amitié France-Israël du Sénat et de l'Assemblée nationale. 

LE FIGARO. - Israël est-il inquiet des mouvements de révolte dans le monde arabe ?

Dan MERIDOR. - Le printemps arabe suscite en Israël des espoirs et de l'inquiétude. On sait comment tout a commencé, mais on ignore encore comment cela va finir. La révolution égyptienne a été très intéressante. C'était un mouvement non-violent, dont les slogans étaient pro-occidentaux. Elle n'était pas menée par des organisations politiques mais a été un mouvement populaire, composé de gens ordinaires. Pour Israël, c'est évidemment porteur d'espoir. On n'a encore jamais vu de démocratie dans le monde arabe.

Peut-être en est-ce le début? Il reste à savoir qui va triompher dans la bataille des idées qui se déroule en Égypte, entre des valeurs occidentales de démocratie, des droits de l'homme et de l'individu, et celles

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant