Mères porteuses : le long combat du couple Mennesson

le
0
VIDÉO - Sylvie et Dominique Mennesson tentent de faire reconnaitre par l'état-civil français la filiation avec leurs jumelles, nées d'une mère porteuse américaine. Le parquet général de la Cour de cassation se dit favorable. En août 2008, ils avaient raconté leur combat au figaro.fr .

La player a utiliser par défaut dans les articles du figaro.fr. maj1 brightcove.createExperiences();

Sylvie et Dominique Mennesson poursuivent leur combat judiciaire pour faire inscrire à l'état-civil français leurs jumelles, nées il y a dix ans d'une mère porteuse américaine. C'est grâce à Mary, une Californienne déjà mère de quatre enfants, qu'Isa et Léa ont vu le jour en 2000. Rencontrée via une agence et dédommagée à hauteur de 12.000 dollars (8.500 euros), Mary avait reçu les embryons issus d'un don d'ovocytes d'une amie du couple et des spermatozoïdes de Dominique.

Les certificats de naissance avaient alors été établis conformément à la législation californienne et les époux Mennesson désignés comme les parents. Mais, à leur retour en France où la gestation pour autrui (GPA) est illégale, la justice leur avait contesté ce droit.

Le parquet avait cherché à faire annuler la transcription sur les registres de l'état-civil fran

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant