Mère à 66 ans : «Énorme faute médicale»

le
0
INTERVIEW - Le Pr René Frydman, chef du service gynéco-obstétrique de l'hôpital Antoine-Béclère, fait le point sur les grossesses tardives, après l'accouchement d'une retraitée suisse de 66 ans.

LE FIGARO - À quel âge est-il trop tard pour faire un enfant?

Pr René FRYDMAN. - Il faut distinguer le «trop tard» d'un point de vue médical et le «trop tard» d'un point de vue éthique.

En France, la sécurité sociale prend en charge la procréation médicale assistée (PMA) jusqu'à 43 ans. Une femme a droit a quatre essais remboursés. La loi est très claire: elle autorise la PMA jusqu'à «l'âge physiologique» de la grossesse, soit concrètement 48-49 ans même si elle ne précise pas stricto sensu l'âge. En résumé, il n'est pas interdit d'être mère de manière aidée jusqu'à cet âge mais les femmes ne sont alors plus prises en charge financièrement.

En l'espace de 30 ans, l'âge des grossesses dites tardives a beaucoup évolué. Quand j'ai commencé, les grossesses tardives étaient celles des femmes de plus de 35 ans, puis celles de plus de 40 ans et maintenant, elles concernent celle âgées de 42 à 48 ans. Ces grossesses sont décriées ou au contraire ence

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant