Merck relève ses prévisions annuelles, consensus battu au T3

le
0
    25 octobre (Reuters) - Merck & Co  MRK.N  a publié mardi un 
chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes, tiré 
principalement par la demande pour son traitement du cancer 
Keytruda, et a relevé ses prévisions annuelles. 
    L'action du groupe pharmaceutique américain gagnait 1,65% 
dans les transactions en avant-Bourse à 61,75 dollars. 
    Le numéro deux du secteur aux Etats-Unis mise sur le 
Keytruda pour compenser la baisse des recettes tirées de son 
antidiabétique Januvia et du Remicade, un traitement de la 
polyarthrite rhumatoïde. 
    Il a annoncé lundi que la Food and Drug Administration (FDA) 
américaine avait approuvé la prescription du Keytruda pour 
certaines formes du cancer du poumon qui n'étaient jusqu'à 
présent pas couvertes. 
    Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires généré par le 
Keytruda a atteint 356 millions de dollars, contre 159 millions 
un an plus tôt. 
    Les ventes totales de Merck ont augmenté de 5% sur la 
période à 10,54 milliards de dollars (9,69 milliards d'euros), 
alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne 10,18 
milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Le bénéfice net part du groupe a atteint 2,18 milliards de 
dollars, soit 78 cents par action, contre 1,83 milliard (64 
cents par action) au troisième trimestre de l'an dernier. 
    Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort 
à 1,07 dollar, soit huit cents au-dessus du consensus. 
    Merck prévoit désormais un bénéfice par action annuel aux 
normes GAAP de 2,02 à 2,09 dollars. Il a également resserré sa 
fourchette de prévision de chiffre d'affaires, disant tabler 
désormais sur 39,7 à 40,2 milliards de dollars. 
 
 (Ankur Banerjee à Bangalore, Marc Angrand pour le service 
français, édité par Juliette Rouillon) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant