Merck: profite des malheurs de Bristol-Myers.

le
0

(CercleFinance.com) - Alors que l'action Bristol-Myers s'effondre de plus de 17% après plus d'1h30 de cotation, Merck prend pour sa part 6,2%. Le malheur des uns...

Bristol-Myers Squibb a annoncé ce vendredi que son essai clinique de phase III CheckMate -026, étudiant l'utilisation d'Opdivo (nivolumab) comme monothérapie, n'a pas atteint son objectif principal, lequel portait sur la survie sans progression de la maladie chez des patients atteints de cancers du poumon non à petites cellules avancés et sans traitements précédents.

Or, l'Opdivo est un concurrent du Keytruda, qui a pour sa part démontré il y a à peine 2 semaines sa supériorité vis-à-vis d'une chimiothérapie lors de tests de phase III dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules.

Sur la foi de ces tests, le comité indépendant en charge du suivi des essais cliniques avait recommandé d'arrêter l'étude et de proposer aux patients suivant une chimiothérapie de bénéficier eux aussi du Keytruda.

Anticorps monoclonal humanisé, notamment indiqué pour le traitement de mélanomes et dont le programme de développement clinique s'est rapidement étendu pour englober plus de 30 types de tumeurs, le Keytruda paraît donc plus que jamais bien placé pour supplanter Opdivo.

La Commission européenne l'a de surcroît approuvé l'an passé dans le traitement du mélanome avancé chez les adultes.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant