Merck KGaA anticipe des ventes de cristaux en baisse cette année

le
0
 (Actualisé avec détails et cours de Bourse) 
    FRANCFORT, 18 mai (Reuters) - Le groupe chimique et 
pharmaceutique Merck KGaA  MRCG.DE  a annoncé jeudi anticiper 
désormais une baisse de ses ventes de cristaux liquides pour 
écrans cette année, comptant davantage sur son nouveau 
traitement du cancer par immunothérapie pour doper sa 
croissance. 
    L'entreprise familiale table sur une légère baisse de ses 
ventes de cristaux liquides en 2017, ajustée des effets de 
change inclus, alors qu'elle prévoyait auparavant une croissance 
des activités de cette division. 
    Sous la pression de ses concurrents chinois, la part de 
marché de Merck KGaA dans ce domaine devrait s'établir entre 50 
et 60% dans les prochains mois, alors qu'elle se situe nettement 
au-dessus des 60% aujourd'hui, a déclaré Marcus Kuhnert, 
directeur financier du premier fabricant mondial des cristaux 
liquides. 
    La tendance sur le marché des cristaux liquides, qui 
contribue largement aux bénéfices du groupe, ne devrait pas 
s'inverser, a estimé Alistaire Campbell, analyste pour 
Berenberg. 
    Le titre perd 0,76% à 110,7 euros vers 11h30 GMT à la Bourse 
de Francfort  .GDAXI  qui recule de 0,74% au même moment.      
    Le groupe allemand a dit tabler sur un Ebitda ajusté compris 
entre 4,4 et 4,6 milliards d'euros en 2017, contre 4,5 milliards 
en 2016, grâce notamment à ses ventes d'équipements médicaux. 
    Après des années de déconvenues dans la pharmacie, Merck 
KGaA peut prétendre à une place dans le segment des traitements 
du cancer par immunothérapie après s'être associé à l'américain 
Pfizer  PFE.N  pour le traitement expérimental avelumab. 
   
    L'excédent brut d'exploitation ajusté au premier trimestre a 
progressé de 14,5%  à 1,24 milliard d'euros, à la faveur d'une 
solide demande pour ses équipements médicaux et de redevances 
versées par avance par d'autres laboratoires. 
    Les analystes anticipaient en moyenne 1,19 milliard d'euros 
selon le consensus Reuters. 
    Le chiffre d'affaires ressort à 3,861 milliards d'euros pour 
les trois premiers mois de l'année, légèrement supérieur au 3,83 
milliards prévus par les analystes 
 
 (Ludwig Burger, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français, édité par Juliette Rouillon) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant