MERCI pour tout !

le
0
MERCI pour tout !
MERCI pour tout !

LE MATCH

 

Vivement l’année prochaine

 

Ce France - Côte d'Ivoire, d'abord vivant avant de s'éteindre au fil des changements, aura eu le défaut majeur de rester vierge. Il prive les Bleus d'un 14e succès sur l'année civile, sans doute le signe qu'ils n'étaient pas loin d'en avoir plein les crampons. Les émotions valent plus que les records et ce n'est pas ici qu'on leur reprochera de garder leur CV en l'état.

 

En 2016, ils n'auront ni décroché leur part d'éternité, ni travaillé pour leur propre postérité, mais on racontera à tout le monde le jour venu qu'ils ont donné l'image que l'on attend d'eux et proposé en partie un jeu attractif, surtout les soirs où Griezmann endossait la cape bleue (et rouge) de Superman. « Si toutes les années sont comme celle-là, je prends ! annonce Deschamps. La seule défaite nous prive d'un titre, mais cette équipe a grandi, même s'il ne faut pas s'endormir. Je peux m'appuyer sur du solide. Mais il reste une marge de progression. »

 

2017 devra se montrer à la hauteur, elle qui n'ouvrira ses portes internationales qu'au printemps, avec un déplacement le 25 mars au Luxembourg afin de poursuivre l'oeuvre entamée - la première place des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Les premières titularisations en A de Rabiot, Dembélé, Lemar et dans une moindre mesure de Costil (Areola reste le n°3) rappellent le spectre - large - et le bouillonnement - incessant. Les Bleus se programment désormais pour leur nouvel objectif : devenir dans un an et demi un candidat crédible à la victoire au Mondial.

 

 

Rabiot, le baptême finit mal

 

La soirée d'Adrien Rabiot s'est mal terminée. Sa blessure à la cuisse gauche, « une contracture » estimait-il, l'a obligé à quitter le terrain et lui fera certainement manquer le choc contre Arsenal mercredi prochain en Ligue des Champions avec le PSG.

 

Mais ce billet pour l'infirmerie ne lui a pas retiré le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant