« Merci patron ! » : Bernard Arnault pris au piège picard

le
1
"Merci patron !", un documentaire de et avec François Ruffin.
"Merci patron !", un documentaire de et avec François Ruffin.

Dans une comédie documentaire insolente, François Ruffin dénonce les conséquences de la politique de délocalisation du milliardaire.

L’avis du « Monde » – à ne pas manquer La banane. C’est, pour le dire trivialement, l’expression qui rayonnait sur les visages, voilà un mois, à la sortie d’une des projections de presse de Merci patron !, de François Ruffin. Sans doute n’est-ce pas là le signe définitif de la réussite d’un film. C’est du moins, s’agissant d’un public voué par sa profession à un fatal relativisme, un bel exploit. Lequel se renouvelle depuis lors, si l’on en croit nos sources, à chaque projection publique du film lors de la tournée des avant-premières.

De quoi s’agit-il ? D’une comédie documentaire, genre rare, plus glissant qu’une savonnette, qui doit à quelques titans, hélas méconnus – Luc Moullet chez nous, Claudio Pazienza en Belgique –, ses lettres de noblesse. Encore a-t-on affaire avec Merci patron ! à une hybridation mutante du genre, intempestivement apparié avec le cinéma militant. Quelques noms, pour éclaircir le propos : Michael Moore, Pierre Carles, The Yes Men. Voyez le topo. Un mélange de flibuste cinématographique, de lutte idéologique et de satire bien trempée, qui suscite à la fois enthousiasme et réserve. Karl Marx, version caméra cachée. Bakounine, en vidéogag.

La comédie documentaire, genre rare, plus glissant qu’une savonnette, doit à quelques titans, hélas méconnus, ses lettres de noblesse Or, quoi de neuf avec Merci patron ! ? Rien, si ce n’est que François Ruffin – que ses pairs nous pardonnent – signe le chef-d’œuvre du genre. L’histoire semble simplette, elle v...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • clebs93 il y a 9 mois

    Un super film. Allez-y vite avant qu'il soit interdit.