Mercedes : Rosberg salue la clairvoyance d'Hamilton

le
0
Mercedes : Rosberg salue la clairvoyance d'Hamilton
Mercedes : Rosberg salue la clairvoyance d'Hamilton

Dans une course folle, Nico Rosberg a un temps cru pouvoir s'imposer mais la pluie en a décidé autrement. L'Allemand admet qu'il a pris des risques mais se satisfait d'avoir tout tenté pour s'imposer à Silverstone.

« Je me sentais bien quand il a s’est mis à pleuvoir pour la première fois. Je me sentais vraiment bien, j’étais capable d’attaquer et de dépasser les Williams en me rapprochant le plus possible de Lewis. J’espérais que la course reste ainsi et je pense que je pouvais attaquer Lewis à un moment ou à un autre. Il s’est ensuite arrêté. J’étais quasiment certain qu’il s’était trompé parce la pluie allait et venait. En fait, j’étais plutôt content qu’il s’arrête. Mais, ensuite, j’ai réalisé que qu’il avait pris la bonne décision parce que la pluie s’intensifiait, a résumé Nico Rosberg, deuxième du Grand Prix de Grande-Bretagne derrière son coéquipier Lewis Hamilton et devant Sebastian Vettel. De toute façon, il fallait que je tente ma chance parce que suivre Lewis et m’arrêter c’était perdre. J’ai alors voulu tenter le coup et faire un tour de plus. Ça n’a pas fonctionné, tant pis ! J’ai fait tout ce que je pouvais mais ça n’a pas marché. J’ai essayé de pousser pour rattraper Lewis malgré les conditions de course difficiles, mais il a juste pris une meilleure décision que moi en s’arrêtant. C’est là que je perds le Grand Prix. Bien joué à lui, il a fait du bon boulot toute la semaine. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant