Mercedes : L'appel contre la pénalité pour Rosberg retiré

le
0
Mercedes : L'appel contre la pénalité pour Rosberg retiré
Mercedes : L'appel contre la pénalité pour Rosberg retiré

Après avoir initialement fait appel de la sanction de 10 secondes contre Nico Rosberg pour un message radio interdit, Mercedes a pris la décision d’accepter la sanction contre son pilote.

Max Verstappen peut souffler, il va conserver sa deuxième place du Grand Prix de Grande-Bretagne. L’écurie Mercedes a annoncé dans un communiqué qu’elle renonçait à faire appel de la pénalité de dix secondes décidée par les commissaires pour une communication radio interdite entre le pilote allemand et son stand, qui lui a indiqué de ne pas utiliser la septième vitesse face à un défaillance de sa boîte de vitesses. « L’écurie Mercedes a décidé ce lundi de retirer sa lettre d’intention de faire appel contre la décision des commissaires du Grand Prix de Grande-Bretagne, annonce ce communiqué. Nous avons été en mesure de prouver aux commissaires qu’une défaillance fatale de la boite de vitesses était imminente et que, dès lors, nous étions autorisés à indiquer à Nico un changement de mode. Néanmoins, le conseil d’éviter d’utiliser la septième vitesse a été considéré comme une entorse au règlement. L’écurie accepte l’interprétation des règles faites par les commissaires, leur décision et la pénalité associée. » Et, face aux critiques contre cette pénalité et l’idée selon laquelle la F1 souffre d’un excès de réglementation, Mercedes assure vouloir changer ça : « Dans les semaines à venir, nous allons continuer nos échanges avec les décideurs de la F1 concernés par le sujet d’une F1 perçue comme sur-réglementée ». Conséquence directe de cette pénalité pour Nico Rosberg, l'avance du pilote allemand sur son coéquipier Lewis Hamilton, vainqueur à Silverstone dimanche, est réduite à un seul point.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant