Mercedes : Hamilton se méfie de Ferrari

le
0

Après des essais de pré-saison sérieux, Mercedes aborde le Grand Prix d'Australie en favorite mais, selon Lewis Hamilton, il faudra éviter l'excès de confiance face à la menace que représente Ferrari.

Même si Mercedes s’est montrée extrêmement fiable à l’occasion des essais de pré-saison à Barcelone, la firme à l’étoile ne souhaite pas se présenter à Melbourne pour la première levée de la saison 2016 du championnat du monde de F1 avec un excès de confiance. Les performances de Ferrari poussent Lewis Hamilton à faire profil bas avant le Grand Prix d’Australie. « Il n'est pas possible de savoir pour l'instant, car nous ne connaissons pas les niveaux de carburant, a résumé le Britannique lors d’un événement organisé par Mercedes vendredi à Stuttgart. Mais on peut faire des estimations, et, c'est clair, ça paraît extrêmement proche. Il nous faut être prudent. »

Ferrari toujours plus proche

Loin devant, peut-être même trop loin en 2014 et 2015, soit depuis l’introduction des moteurs V6 turbo hybrides, Mercedes espère avoir de la concurrence dès cette saison, notamment avec la Scuderia. « Honnêtement, je pense que nous allons avoir une vraie bataille, Ferrari a sérieusement élevé son niveau de jeu, c'est mon sentiment. C'est très difficile de savoir, ajoute Lewis Hamilton. La voiture est bonne mais Ferrari était forte en fin de saison dernière. Je pense qu'ils ont fait des améliorations significatives entre l'année dernière et cette année. »

Mercedes satisfait d’avoir de la concurrence...

Le champion du monde en titre a étudié les performances de l’écurie de Maranello en Catalogne, et ce qu’il a vu, c’est que Mercedes aura fort à faire pour reprendre sa domination. « Ils ont réalisé quelques chronos incroyables lors des derniers tests et sur certains de leurs longs runs. Je pense qu'ils auront apporté une évolution après les tests, et l'on peut imaginer qu'ils aient un bon package pour la première course. Je crois donc qu'on va avoir une lutte à livrer. Vous allez voir une belle bagarre, et c'est ce que je veux, c'est ce que nous voulons. Je m'en réjouis. » Mais si Ferrari prend l’avantage à Melbourne, pas sûr que Mercedes se réjouisse longtemps...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant