Mercedes : Hamilton en avait " rêvé la nuit dernière "

le
0
Mercedes : Hamilton en avait " rêvé la nuit dernière "
Mercedes : Hamilton en avait " rêvé la nuit dernière "
Vainqueur dimanche à Singapour de son septième Grand Prix de la saison et du 29eme de sa carrière, Lewis Hamilton (Mercedes) a confié qu'il avait imaginé un tel dénouement avant la course. Le Britannique espérait " un week-end propre ", il l'a eu !

Lewis a fait un rêve avant ce Grand Prix de Singapour, une épreuve qu'il avait déjà remportée en 2009 quand il pilotait pour McLaren. « Bien sûr, j'en ai rêvé la nuit dernière, mais sans vraiment penser que ça pouvait arriver, a expliqué devant la presse le pilote anglais après son succès en nocturne sur le tracé de Marina Bay. Je veux donc dire un énorme merci à mon équipe. Ce que nous avons fait cette année est absolument incroyable : arriver ici avec une voiture qui permet de se battre devant, et pouvoir le faire pendant toute la course, c'est vraiment grâce à eux : merci les gars ! Ce n'est pas parfait pour l'équipe, car Nico (Rosberg) n'a pas terminé, alors qu'on cherche toujours à faire des doublés. C'était aussi notre objectif ici, car personne n'y est jamais arrivé. Donc ça montre bien qu'on a encore un peu de travail. »

Vainqueur devant les deux Red Bull-Renault de Vettel et Ricciardo, Hamilton a également tenu à souligner le comportement du quadruple champion du monde en titre après le dernier changement de pneus : « A ce moment-là de la course, je ne savais pas vraiment quelle était la situation. Je savais que j'avais creusé un gros écart, qu'il me fallait 27 secondes d'avance pour être tranquille (ndlr : le temps nécessaire pour changer de pneus). J'avais encore six secondes à trouver et mes pneus se dégradaient très vite, donc j'étais un peu nerveux, et je savais aussi que si la voiture de sécurité ressortait, ça pourrait me poser de gros problèmes. Après, je suis quand même rentré au stand, j'ai vu passer Sebastian (Vettel) quand je suis ressorti, mais il était sur une stratégie à deux arrêts donc je savais que j'allais devoir me battre avec des gars (Vettel et Ricciardo) dont les pneus étaient vraiment très usés, au bout du rouleau, donc je me sentais quand même à l'aise. J'ai attendu un tour, Sebastian a été réglo et je suis passé, après c'était plutôt simple. »

De nouveau leader du Championnat avec désormais trois petits points d'avance sur son coéquipier et meilleur ennemi Nico Rosberg, le pilote de Stevenage a repris la main dans la course au titre : « Dans la foulée de Monza (ndlr : où il s'est imposé il y a deux semaines), et dans la perspective des six dernières courses, je savais que j'avais une voiture pour faire quelque chose de bien. J'espérais un week-end propre et c'est ce qui s'est passé, donc c'est fantastique. Les qualifications étaient très serrées et je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre en course. Cela aurait été une course bien plus dure si Nico avait été là, car notre voiture est très bonne et nous aurions été très forts tous les deux. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant