Mercato réussi pour les Lyonnais

le
0
Mercato réussi pour les Lyonnais
Mercato réussi pour les Lyonnais

Deuxième du dernier championnat derrière le PSG, l'Olympique Lyonnais s'est montré offensif sur le Mercato en recrutant huit joueurs, alliant expérience et jeunesse.

Il y avait deux Mercato à gérer pour Lyon. Celui des renouvellements de contrats pour ne pas laisser échapper les nouvelles stars de l'effectif. Et celui des recrues, pour renforcer une jeune équipe qui s'apprête à jouer tous les trois jours avec la Ligue des Champions. Et force est de constater que ces deux objectifs ont été largement atteints par Jean-Michel Aulas. Lacazette, Fekir, Tolisso, Umtiti, Lopes et Ferri, grands artisans de la belle saison lyonnaise l’an dernier, ont tous été revalorisés. Même si pour le meilleur buteur du championnat et pour le gardien portugais, ces prolongations de contrat se sont faites avec quelques soubresauts. « On a suffisamment écouté les quolibets et les remarques pendant cinq ans où on investissait dans le stade pour comprendre que la stratégie est composée de deux choses : être très fort sur la formation et savoir investir sur un stade qui sera le plus beau d’Europe », a indiqué JMA avec le sourire. Le président Aulas avait annoncé en début de Mercato vouloir garder tous ces jeunes éléments. C’est quasiment chose faite. Quasiment car Clinton Njie a quitté le navire après une proposition séduisante de Tottenham (14 millions d’euros + 3 de bonus).

Huit recrues entre valeurs sûres et jeunes promesses

Un départ qui a permis à l’OL d’être actif sur le marché des transferts. Lyon a ainsi investi 35,75 millions d’euros, soit la plus grande dépense estival du club depuis 2009. Les dirigeants lyonnais ont donc frappé fort en recrutant des éléments expérimentés comme Morel (libre), Valbuena (Dinamo Moscou, 5 millions d’euros), Beauvue (Guingamp, 4,5 millions d’euros) Yanga-Mbiwa (AS Rome, 8 millions d’euros) et Rafael (Manchester United, 3 millions d’euros). Mais Jean-Michel Aulas n’a également pas hésité à mettre la main au portefeuille pour dénicher un jeune talent espagnol, Sergi Darder, considéré comme le futur milieu de terrain de l’équipe d’Espagne. L’ancien joueur de Malaga, qui a couté 12 millions d’euros, devient le joueur le plus cher de l’OL depuis le recrutement de Yoann Gourcuff en 2010.

Embouteillage dans le milieu lyonnais

« Ce n’est pas obligatoirement une stratégie de dépenser beaucoup. Mais quand on définit un axe de performance, il faut savoir faire des concessions et imaginer l’avenir en s’appuyant sur ses points forts. C’est à dire l’académie, qui je pense est la meilleure de France et peut-être même en Europe. Mais il faut aussi savoir attirer les talents au poste qu’il convient », détaille le président lyonnais. La cellule de recrutement dirigée par Florian Maurice, dont Aulas a loué le travail réalisé cet été, a également déniché deux jeunes promesses françaises : Lucas Tousart (18 ans), débarqué de Valenciennes contre 2,5 millions d’euros (hors bonus) et Olivier Kemen (18 ans), arrivé de Newcastle pour 750 000 euros (hors bonus). Les deux jeunes milieux de terrain sont internationaux U19. Ils pourraient être l’avenir de l’OL, qui compte désormais dix joueurs au milieu (Gonalons, Tolisso, Ferri, Malbranque, Mvuemba, Darder, Tousart, Kemen sans oublier Grenier et Fofana, actuellement blessés).

Le transfert de Martial va financer une bonne partie du Mercato

Du côté des départs, l’OL ne s’est pas vraiment affaibli. Si Yoann Gourcuff et Mouhamadou Dabo sont partis en fin de contrat, quatre joueurs offensifs ont également quitté le club : Farès Bahlouli (Monaco, 3 millions d’euros), Yassine Benzia (Lille, 1 million d’euros), Mohamed Yattara (2 millions d’euros, Standard de Liège) et Clinton Njie (Tottenham, 14 millions d’euros + 3 de bonus). Sans oulier Zeffane qui a rejoint Rennes pour 1M. C’est dans le secteur offensif que l’équipe d’Hubert Fournier semble la moins fournie. Seul Claudio Beauvue est arrivé alors que le jeune Aldo Kalulu (19 ans) a signé son premier contrat professionnel. Le jeune Maxwel Cornet devrait également avoir du temps de jeu derrière Fekir, Lacazette et Beauvue.

Une grosse rentrée d’argent grâce à Martial

En défense, l’arrivée de Yanga-Mbiwa devait pousser Bakary Koné ou Lindsay Rose à partir. Mais un litige avec Fulham empêche pour le moment le Burkinabè de quitter Lyon. Pour Rose, un club belge s’est positionné mais le défenseur central va rester, même s’il a été écarté depuis la reprise du championnat, le staff lui reprochant un manque d’implication. L’OL aura donc vendu pour 21 millions d’euros et dépensé plus de 35 millions d’euros, soit une balance négative de 14 millions d’euros. Mais la vente d’Anthony Martial (Monaco) à Manchester United devrait rapporter « une dizaine de millions d’euros », dixit Aulas qui avait glissé une clause dans le contrat de vente de l’ancien espoir de l’OL à Monaco qui garantit à son club un pourcentage (20%) sur la plus-value. Sans compter les 5% d’indemnités de formation. Quand on dit que le président lyonnais a plus d’un tour dans son sac…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant