Mercato : Mata proche de Manchester United

le
0
Mercato : Mata proche de Manchester United
Mercato : Mata proche de Manchester United

Le PSG l'avait un temps pisté. Juan Mata, 25 ans, international espagnol de Chelsea, est arrivé ce jeudi à Manchester pour parapher un contrat avec United. Le milieu de terrain espagnol, dont le profil intéressait Paris depuis plusieurs mois, doit d'abord passer une visite médicale. Le montant de la transaction entre Chelsea et MU s'élèverait à 45 millions d'euros.

L'éventuel transfert de Mata au PSG cet hiver était néanmoins rendu difficile par son impossibilité de disputer la Ligue des champions avec l'équipe de Laurent Blanc. En effet, l'Espagnol a joué la première phase de la compétition avec Chelsea, ce qui ne lui permettait pas d'être aligné ensuite par Paris. « Quitte à se renforcer, il faut rechercher un joueur disponible dans toutes les compétitions », avait glissé l'entraîneur parisien.

Cependant, l'incertitude autour de la durée de l'indisponibilité d'Adrien Rabiot, victime d'une entorse du ligament latéral du genou droit à Bordeaux en Coupe de la Ligue, pourrait rendre urgent le recrutement d'un milieu de terrain. Les noms de Yohan Cabaye, pensionnaire de Newcastle très apprécié de Blanc, et de Miralem Pjanic, joueur de l'AS Roma, risquent de revenir avec insistance du côté de Paris.

Arsène Wenger surpris par ce transfert

Arsène Wenger, le manageur français d'Arsenal, s'est dit très surpris de cette arrivée de Mata à Manchester United. «C'est un très bon joueur et Chelsea le vend à un concurrent direct», a-t-il déclaré sur le site officiel des Gunners. Pour l'Alsacien, cela poste surtout question sur les dates de ce mercato hivernal. En effet, il explique que Chelsea a déjà joué ses deux matchs de championnat contre MU. Par conséquent, le transfert de Mata ne porte pas un trop grand préjudice aux Blues. «Certaines équipes ont déjà rencontré deux fois leurs concurrents directs, d'autres non. Je pense que pour respecter l'équité, cela ne devrait pas se passer comme ça», a précisé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant