Mercato d'hiver 2015, le best of.

le
0
Mercato d'hiver 2015, le best of.
Mercato d'hiver 2015, le best of.

Le 2 février à 23 heures 59 et 59 secondes, on attendait une énorme signature, une surprise incroyable. Bon, ça sera pour la prochaine fois. Si Chelsea a été le grand acteur de ce dernier jour, d'autres clubs ont bougé. Entre bonne pioche, futur raté et indifférence générale, compilation d'un mercato d'hiver parfois séduisant, mais pas souvent.

  • On s'en fout pas mal, mais quand même
    A mi-chemin entre LinkedIn et Copains d'avant, le mercato hivernal offre toujours son lot d'opportunités aux joueurs portés disparus. Jerry Bruckheimer en tirerait d'ailleurs la majorité de ses scénarios. L'arrivée aux New York Red Bulls de Ronald Zubar, habitué des invraisemblables cascades, tombe donc à pic. Business toujours, Cruzeiro empoche 15 millions d'euros de la vente de Ricardo Goulard au Guangzhou Evergrande. La méthode Conca a fait des adeptes. En parlant de Corse, Gaël Danic a eu une soudaine envie de reprendre sa carrière, le voici à Bastia. Même idée pour Ronny Rodelin qui prend la direction de Mouscron pour échapper à l'interdiction de marquer imposée par René Girard. Quand on parle de buteur invétéré, M'Baye Niang est cette fois prêté au Genoa. Attention à ne pas emboutir la Ferrari ce coup-ci. Dans la catégorie automobile, le bolide Royston Drenthe rebondit lui au Kayseri Erciyesspor. Gabriel Paletta lui débarque au Milan AC en provenance de Parme. Parme justement qui devrait avoir bien du mal à se maintenir en Serie A malgré les arrivées de Cristian Rodríguez et Silvestre Varela. Enfin autre maillot jaune mythique en difficulté, Dortmund s'attache, pour 10 millions d'euros, les services de Kevin Kampl en provenance du Red Bull Salzbourg. Attention à des initiales pas forcément synonymes de génie intellectuel.

  • Ça sent l'énorme fail
    Kroos, Isco, Modric, Khedira. C'est la concurrence à laquelle va devoir faire face Lucas Silva. Recruté pour 14 millions par le Real, pas sûr que le gamin venu de Grêmio rentabilise son transfert. Barré par des pointures au milieu de terrain, le nouveau venu va devoir se contenter des miettes. Il va nous faire une Casemiro, des bouts de matches en championnat, quelques titularisations en coupe, et adeus. Arriverderci, c'est peut-être ce qui attend déjà Samuel Eto'o. À peine arrivé, la Camerounais essaie déjà d'imposer sa loi. 19 minutes en Serie A, un entraînement raté, et voilà qu'Eto'o fils se met à dos son nouveau coach. Des débuts plutôt ratés donc, prémices d'une aventure qui pourrait rapidement tourner au vinaigre. On attendait des étincelles de son association avec le président Ferrero, on est pas déçu. Les supporters de la Sampdoria, un peu plus.

    Des fans mécontents, on devrait rapidement en...






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant