Merah : l'assaut ne devait durer que 15 minutes

le
0
Dans un livre, un ex-conseiller de Claude Guéant révèle les dessous de l'assaut contre Mohamed Merah, en mars 2012, à Toulouse.
Dans un livre, un ex-conseiller de Claude Guéant révèle les dessous de l'assaut contre Mohamed Merah, en mars 2012, à Toulouse.

Hugues Moutouh, ex-conseiller spécial de Claude Guéant, a publié vendredi un livre de révélations sur l'affaire Merah, intitulé 168 heures chrono, la traque de Mohamed Merah. Hugues Moutouh était à Toulouse, au coeur du dispositif mis en place pour traquer l'auteur des tueries de Toulouse et de Montauban en mars 2012, explique le site d'Europe 1.

Interrogé par la radio, l'ancien conseiller du ministre de l'Intérieur confirme tout d'abord que, pour les équipes du Raid, l'assaut ne devait durer qu'un quart d'heure : "Neuf fois sur dix, les interpellations, notamment la nuit, du Raid et des unités d'élite, ça fonctionne ! Seulement, quand on arrive à 3 h 10 devant l'appartement, Merah ne dort pas ! On avait prévu d'attaquer à 3 heures pour l'interpeller, il devait se livrer à sa première prière à 4 heures. Il était dans son sofa, en train de regarder la télévision. Il entend des bruits de l'autre côté du couloir, voit que la lumière n'est pas allumée, il se dit : Ce sont les flics qui viennent me chercher ! Il tire à travers la porte." Retranché dans son appartement de 38 m2, entouré de dix policiers et cinq snipers, Merah va faire preuve d'une résistance inattendue. Guéant "a vacillé" devant les images de l'école

Mieux, Hugues Moutouh explique également que les unités d'élite ont dû faire face à des défaillances de matériels surprenantes : "Pendant l'assaut, à peu près un tiers des hommes du Raid a vu son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant