Mer de Chine-Pékin revendique le droit de "préparer sa fronde"

le
1
    PEKIN, 15 décembre (Reuters) - Le ministère chinois de la 
Défense a revendiqué jeudi le droit de construire "les 
installations militaires nécessaires" sur les îles artificielles 
que Pékin a fait bâtir en mer de Chine méridionale, après les 
révélations d'un cercle de réflexion. 
    Sur la base de photos satellites vues par Reuters, l'Asia 
Maritime Transparency Initiative (AMTI) a signalé mercredi la 
présence ce qui semble être des systèmes de défense antiaériens 
et antimissiles sur ces récifs poldérisés de l'archipel des 
Spratleys revendiqués par d'autres pays.   
    La militarisation de ce que les Etats-Unis appellent des 
postes maritimes avancés chinois exacerbe les tensions entre 
Pékin et Washington, qui envoie parfois ses forces patrouiller 
dans le secteur pour garantir la liberté de navigation.  
    Dans un communiqué diffusé sur son site internet, le 
ministère chinois de la Défense assure que les structures 
construites dans les Spratleys sont "principalement à usage 
civil".  
    "Pour ce qui est des installations militaires, elles sont 
essentiellement à visées défensives, légitimes et légales. Si 
quelqu'un procédait à une démonstration de force sur le pas de 
votre porte, n'iriez-vous pas préparer votre fronde?", 
s'interroge-t-il.  
    Pékin revendique la quasi-totalité de la Mer de Chine 
méridionale, où transitent chaque année 5.000 milliards de 
dollars de biens. Les Philippines, Bruneï, la Malaisie, Taiwan 
et le Vietnam contestent ces prétentions. 
 
 (Ben Blanchard et Michael Martina, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5285637 il y a 10 mois

    La Chine se réveille en puissance maritime ... aie