Mer de Chine-Pékin doit respecter le droit, dit Obama avant le G20

le
2
    par Roberta Rampton et Michael Martina 
    HANGZHOU, Chine, 3 septembre (Reuters) - Barack Obama a 
invité samedi son homologue chinois Xi Jinping à s'en tenir au 
droit international dans le contentieux de Mer de Chine 
méridionale et lui a rappelé l'engagement des Etats-unis auprès 
de leurs alliés dans la région.  
    Les tensions suscitées par les revendications de Pékin dans 
cette mer riche en ressources où 5.000 milliards de marchandises 
transitent chaque année vont planer sur le sommet du G20 qui 
s'ouvre dimanche à Hangzhou, dans l'est de la Chine. 
    L'administration chinoise, soucieuse de sa stature 
internationale comme de ses relations avec les Etats-Unis, tient 
toutefois à la réussite de cet événement en forme de point 
d'orgue de son année diplomatique.     
    Le président américain cherche quant à lui à parachever son 
virage stratégique vers la région Asie-Pacifique, de façon à 
montrer la voie à son successeur, qui prendra la relève le 20 
janvier.  
    Barack Obama s'est attaché à resserrer les liens avec les 
pays du Sud-Est asiatique, qui s'inquiètent de la montée en 
puissance économique et militaire de leur grand voisin, et cette 
dernière tournée doit lui permettre de les rassurer une fois de 
plus.  
    A l'issue d'un tête-à-tête de quatre heures avec Xi Jinping, 
il a ainsi invité la Chine à "respecter ses obligations" au 
regard de la Convention de l'Onu sur le droit de la mer.  
     
    UN RÔLE CONSTRUCTIF 
    La Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye saisie par 
les Philippines a jugé en juillet les revendications chinoises 
en mer de Chine méridionale "sans aucun fondement juridique", 
mais Pékin a récusé cette décision et reproche à Washington de 
souffler sur les braises.   
    "La Chine continuera à veiller fermement à sa souveraineté 
et à ses droits maritimes en mer de Chine méridionale", a quant 
à lui déclaré samedi le président chinois, selon le ministère 
des Affaires étrangères.  
    "Elle continuera parallèlement à résoudre les contentieux de 
façon pacifique par la consultation avec les parties 
concernées", a-t-il poursuivi, invitant les Etats-Unis à jouer 
un rôle constructif.  
    Dans un communiqué inhabituellement long, la Maison blanche 
indique quant à elle qu'Obama a "souligné la détermination 
inébranlable des Etats-Unis à assurer la sécurité de leurs 
alliés".  
    "Le président a réaffirmé que les Etats-Unis coopéreraient 
avec tous les Etats de la région pour veiller au respect des 
principes du droit international, à la bonne marche du commerce 
ainsi qu'à la liberté de navigation et de survol", 
poursuit-elle.  
     Barack Obama, pour qui le G20 est probablement la dernière 
occasion de s'entretenir directement avec Xi Jinping, a par 
ailleurs rappelé la Chine à son "devoir de protection des 
libertés religieuses pour tous ses citoyens".  
 
 (Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a 9 mois

    La loi du plus fort étant toujours la meilleur...baise la main que tu ne peux couper...:-)))Pour le modérateur de service et peu au courant des réalités...le génocide arménien vient d' être reconnu par la France...:-(( …Erd//ogan a basculé dans une dictature

  • mlaure13 il y a 9 mois

    La loi du plus fort étant toujours la meilleur...baise la main que tu ne peux couper...:-)))