Mer de Chine-Manille rejette une offre de négociation chinoise

le
0
    MANILLE, 19 juillet (Reuters) - Le gouvernement philippin a 
rejeté une offre de négociations bilatérales de Pékin sur le 
contentieux territorial en mer de Chine méridionale en raison de 
son rejet de l'arrêt de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de 
La Haye donnant gain de cause à Manille, a annoncé mardi le 
ministre des Affaires étrangères.  
    Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision ABS-CBN, 
le chef de la diplomatie Perfecto Yasay, qui a évoqué le sujet 
avec son homologue chinois Wang Yi en marge du sommet 
Europe-Asie, ce week-end à Oulan-Bator, dit avoir réalisé 
immédiatement qu'il n'y avait aucune marge de manoeuvre. 
    La CPA, saisie par Manille, a jugé mardi dernier les 
revendications chinoises en mer de Chine méridionale "sans aucun 
fondement juridique", ce qui lui a valu les foudres de Pékin. 
  
    "Ils disent: 'Si vous insistez sur cette décision, si vous 
voulez discuter sur cette base, il se pourrait que nous allions 
à la confrontation'. J'ai toutefois eu le sentiment qu'il 
s'agissait d'une posture publique, mais qu'il était possible 
pour nous d'en parler très calmement en coulisse", a expliqué 
Perfecto Yasay. 
    Son homologue chinois, a-t-il précisé, lui a proposé de 
discuter sans tenir compte de l'arrêt de la CPA, ce qu'il a 
refusé, jugeant l'offre contraire aux intérêts philippins. 
 
 (Karen Lema et Martin Petty, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant