Mer de Chine-Les USA en faveur de la reprise de négociations

le
1
    VIENTIANE, 26 juillet (Reuters) - Le secrétaire d'Etat 
américain John Kerry a dit mardi être faveur d'une reprise des 
négociations bilatérales entre la Chine et les Philippines au 
sujet de leur contentieux territorial en mer de Chine 
méridionale après que Manille a rejeté la semaine dernière une 
proposition de Pékin en la matière. 
    Le gouvernement philippin avait alors précisé ne pas vouloir 
discuter avec la Chine au motif que le pays a rejeté il y a deux 
semaines un arrêt de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La 
Haye donnant gain de cause à Manille dans ce dossier. 
 ID:nL8N1A506I ,  ID:nL8N1A506I  
    Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi avait 
demandé à John Kerry de soutenir la reprise des pourparlers 
entre Manille et Pékin à l'occasion d'une rencontre lundi entre 
les deux hommes à Vientiane, la capitale du Laos. 
    "Le ministres des Affaires étrangères (chinois) a dit que le 
temps était venu de prendre ses distances par rapport aux 
tensions et de tourner la page", a dit John Kerry lors d'une 
conférence de presse. 
    "Et nous sommes d'accord avec cela (...) personne ne devrait 
agir de manière provocante, personne ne devrait prendre des 
mesures susceptibles de faire monter les tensions." 
    John Kerry a ajouté qu'il encouragerait le président des 
Philippines Rodrigo Duterte à engager le dialogue avec les Chine 
lorsqu'il le rencontrera mercredi. 
    Le fait que Chine considère le jugement de la CPA comme "nul 
et non avenu" pose un problème, a poursuivi le secrétaire 
d'Etat, disant que la communauté internationale, dont les 
Etats-Unis, l'estimait juridiquement contraignant. 
    "Donc nous avons encore une tâche devant nous, un défi 
(...)", a noté John Kerry. 
    La Chine a souvent accusé les Etats-Unis d'attiser les 
tensions et de prendre parti dans le contentieux, des 
accusations que Washington rejette. 
    Pékin réclame la posession de quelque 85% de la mer de Chine 
méridionale, par laquelle transitent chaque année des mouvements 
commerciaux représentant plus de 5.000 milliards de dollars 
(4.540 milliards d'euros). 
 
 (Simon Webb et Manuel Mogato, avec la contribution de Lesley 
Wroughton et de Michael Martina à Vientiane et de Ben Blanchard 
à Pékin, Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm il y a 4 mois

    C'est pourtant simple:- Chine: On est les plus fort, donc c'est a nous- Philippines: mais c'etait a nous historiquement- Tu es plus fort que moi? Non? Alors tu n'as rien a dire.