Mer de Chine-Chine et USA disent vouloir maintenir le dialogue

le
0

(Actualisé avec réunion) PEKIN/WASHINGTON, 29 octobre (Reuters) - Les représentants de la Chine et des Etats-Unis se sont s'entretenus jeudi des vives tensions en mer de Chine méridionale quelques jours après le déploiement par la marine américaine d'un navire de guerre à proximité d'îlots dont Pékin revendique la souveraineté et sont tombés d'accord sur l'importance de maintenir le dialogue, a déclaré un porte-parole du côté américain. Le chef de la marine américaine, l'amiral John Richardson et son homologue chinois, Wu Shengli, se sont entretenus par visioconférence. Les deux responsables se sont accordés sur la nécessité de respecter le protocole pour empêcher les malentendus quand les deux marines se retrouvent à proximité l'une de l'autre, dit-on de source proche des discussions. Des visites réciproques de ports auront lieu en novembre et décembre et de hauts responsables américains se rendront en Chine dans les semaines à venir, ajoute-t-on. Selon un porte-parole chinois, Wu Shengli devait profiter de la rencontre avec son homologue américain pour exprimer la "position solennelle de la Chine sur l'entrée du vaisseau américain", dans l'archipel des Spratleys. La colère de Pékin fait suite au déploiement par la marine américaine d'un contre-torpilleur équipé de missiles dans cette zone où Pékin a effectué des travaux de renforcement ces derniers mois. ID:nL8N12R02Z Le déploiement de l'USS Lassen constitue la plus importante incursion américaine dans l'espace de 12 miles nautiques que la Chine revendique comme relevant de ses eaux territoriales entourant les atolls de l'archipel, dont d'autres pays de la région s'attribuent aussi la possession. Le mois dernier, la Chine avait annoncé qu'elle n'autoriserait aucun pays à violer son territoire dans cet archipel où elle a construit sept avant-postes. Ces atolls étaient autrefois submergés à marée haute avant que la Chine n'entame en 2014 un important projet de dragage pour en faire à nouveau des îles. Des travaux comme des jetées ou des pistes aériennes ont été menés à bien sur certains îlots de l'archipel, dont les eaux sont réputées riches en hydrocarbures. (Megha Rajagopalan, Andrea Shalal et David Brunnstrom; Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant