Méprisés, les 18-25 ans songent à la révolte

le
0

Les résultats de l'étude «Génération quoi» dressent le portrait d'une jeunesse en souffrance. Face à une société qui ne lui offre que des portes fermées, elle pourrait bien faire exploser sa frustration.

C'est une génération sacrifiée, méprisée, déclassée, à qui la société et le monde du travail ne donnent pas sa chance, et qui, face à tant de frustration, pourrait bien exploser. Tel est le sombre autoportrait de la génération des 18-34 ans interrogés à l'automne dernier au cours de l'opération «Génération quoi?». Lancé par France Télévisions, en partenariat avec Le Monde et Europe 1, ce sondage en ligne brassant des thèmes larges comme le travail, les relations amoureuses, la famille ou l'école a connu un fort succès avec plus de 210.000 répondants.

Les premiers résultats concernant particulièrement la tranche-clé des 18-25 ans ont été dévoilés mardi dans Le Monde, et illustrent les conséquences d'une crise économique que les plus jeunes ont toujours co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant