Mentir à l'Assemblée pourrait bientôt être sanctionné

le
0
Deux députés UMP ont déposé des propositions de lois pour sanctionner d'inégibilité toute personne se rendant coupable de parjure.

«Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de comptes à l'étranger ni maintenant, ni avant», avait déclaré le 5 décembre dernier Jérôme Cahuzac à l'Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement. Aujourd'hui, l'ex-ministre délégué au Budget, qui a finalement avoué, est mis en examen... Et beaucoup s'indignent de voir que l'on peut mentir ouvertement dans l'Hémicycle sans être inquiété. Pour mettre fin à ce que certains considèrent comme un «vide juridique», Thierry Lazaro, député UMP du Nord, a déposé jeudi deux propositions de loi, l'une instituant un délit de parjure, l'autre instaurant l'inéligibilité d'une personne s'en rendant coupable. La veille, un autre député UMP, Daniel Fasquelle, avait annoncé paufiner une proposition de loi pour que soit sanctionné par une inéligibilité à vie un menso...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant