Mennucci : "Ce n'est pas en insultant Ayrault qu'on va aider Marseille"

le
0
Patrick Mennucci.
Patrick Mennucci.

Le second tour de la primaire du PS qui se tiendra dimanche à Marseille s'annonce extrêmement serré entre Patrick Mennucci et Samia Ghali. Si, mathématiquement, grâce aux ralliements, Patrick Mennucci fait figure de favori, le premier tour a montré qu'aucune logique ne pouvait guider les pronostics. La favorite, une ministre, Marie-Arlette Carlotti, ayant été balayée sans ménagement par les sympathisants socialistes !Les "débats" entre Patrick Mennucci et Samia Ghali, organisés mercredi et jeudi par France Bleu puis par France 3 et Public Sénat, ont viré à la bataille de chiffonniers. Samia Ghali avait décidé d'en faire des confrontations, accusant son adversaire d'être le "candidat de Paris". Avec le soutien déclaré des éliminés - la ministre déléguée aux Handicapés Marie-Arlette Carlotti, le président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole Eugène Caselli et le député Henri Jibrayel - à Patrick Mennucci, Ghali a confirmé son positionnement anti-système. "Je ne suis adoubée par personne", jure-t-elle dans un entretien au Point.fr jeudi."Ayrault, ce n'est quand même pas Jack l'éventreur" Vendredi, Patrick Mennucci rétorque au Point.fr être "assez estomaqué par l'attitude de madame Ghali." "Ce niveau d'agressivité, ce n'est pas normal", souffle-t-il depuis Marseille, où il s'apprête à tenir un deuxième meeting en deux jours vendredi soir. Le député-maire du premier secteur de Marseille jure n'avoir eu aucun...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant