Méningite : une campagne de vaccination visant 30 000 personnes débute à Dijon

le
0
Université de Bourgogne à Dijon.
Université de Bourgogne à Dijon.

L’opération vise le campus universitaire de la ville, après trois cas récents – dont deux mortels – chez des étudiants.

Les autorités sanitaires engagent mercredi 4 janvier une vaste campagne de vaccination ciblant près de 30 000 personnes sur le campus de l’université de Dijon, après trois cas récents de méningite – dont deux mortels – chez des étudiants.

« Nous ne sommes plus dans l’urgence mais dans des mesures préventives, cette campagne vise à ramener le risque au niveau de celui rencontré sur n’importe quel campus », a déclaré à l’Agence France-presse (AFP) le médecin inspecteur de l’Agence régionale de santé (ARS), Carole Boiret, qui tient « vraiment à rassurer la population ».

La campagne pilotée par l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté va se dérouler en trois phases : de mercredi à vendredi au sein du pôle économie-gestion (environ 1 000 personnes) ; puis entre le 9 et le 20 janvier auprès des quelque 10 000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres ; enfin jusqu’à la fin du premier trimestre 2017 sur le reste du campus.

Les premières filières concernées sont celles que fréquentaient les deux étudiants décédés d’une méningite à méningocoque de type W135 entre octobre et décembre. En fin d’année, l’ARS avait indiqué que l’état de santé d’un troisième étudiant, également infecté, évoluait « favorablement ».

Au total, environ 30 000 personnes sont potentiellement concernées par cette vaccination gratuite, basée sur le volontariat. Le produit utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W).

Absence de contact direct En décembre, les...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant