Ménages et entreprises paieront pour le Grand Paris 

le
0
Afin de financer les équipements du Grand Paris, l'État a décidé d'imposer les ménages et les entreprises. Ces dernières ont toutefois bénéficié d'un report de paiement devant la complexité du système.

Qu'ils soient ménages ou entreprises, les contribuables d'Ile-de-France sont directement concernés par les taxes du Grand Paris. Dès cette année, les Franciliens s'acquitteront d'une «taxe spéciale d'équipement», destinée à financer une partie du nouveau réseau qui coûtera au total 32 milliards d'euros. Cette taxe figurera sur les avis d'imposition de la taxe d'habitation et des taxes foncières, envoyés à l'automne. Seule consolation: Bercy a calibré ce nouveau prélèvement de façon à ce qu'il ne dépasse pas 10 euros par ménage et par an.

Plusieurs taxes révisées

Les entreprises d'Ile-de-France seront encore plus durement touchées. Et ce par le biais de deux impôts assis sur leur immobilier. Le premier: la taxe sur les locaux à usage de bureaux, de commerce et de stockage - dite «taxe sur les bureaux». Payable à l'origine le 1er mars, elle a été reportée lundi soir au 2 mai par Bercy, qui évoque «les délais de traitement de certaines données»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant