"Menacer" l'accord UE-Turquie sur les migrants "n'avance à rien"

le
3
La chancelière allemande Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse, le 31 octobre 2012 à Berlin ( AFP/Archives / JOHN MACDOUGALL )
La chancelière allemande Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse, le 31 octobre 2012 à Berlin ( AFP/Archives / JOHN MACDOUGALL )

"Menacer" l'accord entre l'UE et la Turquie sur les migrants "n'avance à rien", a déclaré vendredi la porte-parole de la chancelière Angela Merkel, juste après la menace du président turc Recep Tayyip Erdogan d'ouvrir les frontières aux migrants voulant se rendre en Europe.

"Nous considérons l'accord entre la Turquie et l'Union européenne comme un succès commun et la poursuite de cet accord est dans l'intérêt de tous les acteurs (...). Des menaces des deux côtés n'avancent à rien", a déclaré Ulrike Demmer. Les menaces de M. Erdogan ont suivi le vote par le Parlement européen d'une résolution non contraignante demandant un "gel" des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs il y a une semaine

    Le (a) "leader" du monde occidental tenu(e) par le bout du nez par Erdogan... Voila la realite....Magnifique résultat des courtes vues stratégiques de Mme Merkel.

  • M7097610 il y a une semaine

    on prend conscience que la frontière n'est pas gardée par les européens... C'est le FN qui se délecte de l'info.

  • M7097610 il y a une semaine

    et encore , on a de la chance... En Syrie, Erdogan y envoie son armée pour jeter de l'huile sur le feu... Erdogan est un criminel de guerre futur client du CPI si l'otan le lâche bien sûr.