Menace islamiste : la police française sur le pied de guerre

le
0
La Préfecture de police a interdit la manifestation prévue samedi devant la Grande Mosquée de Paris.

Plus que jamais ferme face aux manifestations hostiles au film anti-islam Innocence of Muslims, la Préfecture de police de Paris vient d'envoyer ses premiers coups de semonce. Comme l'avait laissé entendre Jean-Marc Ayrault, elle a interdit la manifestation prévue samedi devant la Grande Mosquée de Paris. Cette décision a été notifiée à l'organisateur, un mystérieux monsieur K. n'apparaissant a priori dans aucun fichier de police. Selon nos informations, ce particulier, qui disait vouloir tenir un «rassemblement pacifique», figure parmi les 152 personnes interpellées samedi dernier aux abords de l'ambassade des États-Unis. Pour cela, il encourt, en théorie, une amende de 17 euros pour sa participation à cette manifestation interdite. «S'il brave l'interdit qui lui a été signifié, il peut écoper de six mois de prison et de 7500 euros d'amende.»

Dans la foulée, la Préfecture de police a donné une fin de non-recevoir à une seconde demande de rassemb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant