Menace de mort visant les musulmans à Lyon

le
3
    LYON, 21 juillet (Reuters) - L'agglomération lyonnaise a été 
à nouveau touchée dans la nuit de mercredi à jeudi par des 
actions de vandalisme et des menaces de mort visant la 
communauté musulmane après l'attaque de Nice qui a fait 84 morts 
le 14 juillet dernier. 
    Des inscriptions à la peinture rouge et bleue ont été 
taguées sur les murs du quartier de la Part-Dieu menaçant les 
membres de la communauté musulmane, et signées "La milice 
catholique ". 
    "Bicot, islam, dehors ou la mort", "Anti-bicot, Anti-islam", 
"la milice pour tuer" peut on lire. 
    La nuit précédente, la mosquée de Bron avait déjà été la 
cible de vandalisme avec des inscriptions de la même teneur. Le 
parquet a ouvert une enquête. 
    Le préfet du Rhône, Michel Delpuech, doit se rendre vendredi 
à la Grande Mosquée de Lyon à l'invitation du recteur Kamel 
Kabtane. Le préfet, qui a dénoncé mercredi la profanation de 
Bron, doit s'exprimer devant la communauté musulmane le jour de 
la grande prière.  
 
 (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pepitobo il y a 7 mois

    parcequ'en plus il faut les aimer???

  • Aston54 il y a 7 mois

    Voilà où conduit l'électoralisme de nos politiques, à force de renoncements à faire respecter la loi, voilà ce que cela donne: attentats et en réponse menaces de mort... Heureusement qu'ils sont élus pour, normalement, le bien public!!!!!

  • janaliz il y a 7 mois

    La France apaisée du pitre !