Menace de Hollande sur le sujet de la rémunération des patrons

le
4
    PARIS, 17 mai (Reuters) - Si le code Afep-Medef sur les 
rémunérations des dirigeants d'entreprise n'est pas appliqué, 
les décisions des assemblées générales d'actionnaires sur ce 
sujet pourraient être immédiatement exécutoires, a déclaré mardi 
François Hollande. 
    Le chef de l'Etat était interrogé sur Europe 1 sur le cas, 
notamment, de la rémunération du PDG de Renault  RENA.PA , 
Carlos Ghosn, après le passage en force du conseil 
d'administration du constructeur automobile contre l'avis de 
l'assemblée générale.  
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 il y a 7 mois

    correctif Commençons par établir une vrai démocratie actionnariale. Une action égale un droit de vote. L'état politisé ne peut avoir plus de droits que les autres. l'état ne devrait pas , dans une vrai démocratie, intervenir dans le non régalien et donc dans des entreprises privées.

  • M5062559 il y a 7 mois

    Commençons par établir une vrai démocratie salariale. Une action égale un droit de vote.

  • M5062559 il y a 7 mois

    De la démagogie et de l’hypocrisie ! Ok les actionnaires doivent pouvoir se prononcer sur les salaires. Mais chez Renault il n'y a pas de démocratie actionnariale. Nissan qui possède 40% du capital n'a pas de droit de vote. l'état français qui a 20% des actions a des droits de vote double ! Même s'il faut empêcher les abus des dirigeants salariés, Hollande et Macron ne sont pas crédibles lorsqu’ils parlent de rémunération des ces dirigeants salariés.

  • Pienegro il y a 7 mois

    Lol de lol, Mr Ghosn n'aura plus qu'à s'augmenter sur son salaire Nissan!Mais qu'il est k on se Mou premier, comme Sego ça ne brasse que du vent de populisme