Menace de grève dans une mine de nickel sud-africaine

le
0

(Commodesk) Le syndicat sud-africain le plus important, National Union of Mineworkers (NUM), a menacé, le 19 juillet, de grève la direction de la mine de nickel Nkomati, si les négociations ne démarraient pas rapidement.

La direction de la mine, une joint-venture entre Africa's Rainbow Minerals (ARM) et le russe Norilsk, refuse de négocier les salaires tant que le budget n'est pas finalisé. Un motif que le syndicat ne trouve pas justifié puisque, d'après le porte-parole, les autres années les discussions pouvaient commencer avant la finalisation du budget. Ils appellent à la négociation depuis avril, l'entreprise a récemment programmé une réunion pour le 24 juillet.

10.100 tonnes de nickel et 5.210 tonnes de cuivre ont été extraites de la mine Nkomati en 2011. Elle est située dans la province de Mpumalanga, 300 km à l'est de Johannesburg.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant