Même au stade, des fans de foot de plus en plus connectés

le
0
Même au stade, des fans de foot de plus en plus connectés
Même au stade, des fans de foot de plus en plus connectés

Pour son rapport annuel sur la mobilité publié cette semaine, Ericsson a analysée les données générées par les utilisateurs à l'occasion d'événements sportifs pour comprendre le rôle joué par les smartphones chez ces adeptes. Ses résultats montrent que les smartphones deviennent un élément constitutif de l'expérience du spectateur.L'exemple du football est à ce sujet très révélateur. À partir des données de volumes réseau, la Coupe du monde de football 2014 était l'un des événements clés des réseaux sociaux de l'année, ayant généré 26,7 térabits de SMS, de conversations, de posts sur les réseaux sociaux et de partages de vidéos sur les réseaux mobiles. Cet énorme chiffre concerne les seuls spectateurs présents dans les stades de la Coupe du monde au Brésil, et non pas les millions (voire les milliards) de téléspectateurs à travers le monde.

Ainsi, les 75.000 fans qui ont assisté à la finale ont généré 1,5TB de données de trafic en 90 minutes. Au-delà du stade, les réseaux sociaux ont aussi enregistré des records avec par exemple 618.000 tweets par minute à la fin du match qui a sacré l'Allemagne, alors que plus de 280 millions d'interactions ont été recensées sur les réseaux sociaux au même moment.

Après le match, Ericsson a aussi mené des interviews avec plus de 600 spectateurs pour comprendre comment ils avaient utilisé leurs appareils pendant la rencontre. L'utilisation la plus répandue n'était autre que l'envoi de messages instantanés (81%), suivi des appels téléphoniques (entrant ou sortant, 75%), 66% avait consulté les réseaux sociaux, 61% avait envoyé ou posté une image en ligne alors qu'un tiers des personnes interrogées avait posté ou envoyé une vidéo pendant le match. Un quart des sondés avait utilisé leur combiné pour rechercher ou trouver du contenu en lien avec la rencontre, alors que 18% a reconnu avoir visionné du contenu vidéo pendant le match.

Le fait de visionner ou de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant