Mélenchon veut être une force d'opposition

le
0
Le candidat du Front de gauche annonce «une épreuve de force» contre le monde de la finance.

«Écoutez ce bruit, ce sont les rats qui quittent le navire, la divine odeur ayant changé de place!» Hilare devant plusieurs dizaines de milliers de personnes (60.000, selon les organisateurs) rassemblées dans le hall principal du parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris, Jean-Luc Mélenchon a terminé en grande forme sa campagne de premier tour. Le succès populaire des meetings du Front de gauche s'est vérifié pour le dernier d'entre eux et le candidat a juré à la foule enthousiaste: «Jamais je ne me dédierai du drapeau que vous m'avez confié!»

Pour cette fin de campagne en forme d'apothéose, Mélenchon a tenu son public en haleine une bonne heure, brossant l'ensemble des thèmes abordés depuis juin dernier, soit depuis son premier rassemblement place de Stalingrad, à Paris. Une certitude pour lui cependant, le Front de gauche est loin d'avoir terminé sa course. «Une épreuve de force s'annonce, a-t-il prédit, se projetant au lendemain des élections.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant