« Mélenchon séduit les abstentionnistes »

le
1
INTERVIEW Pour Emmanuel Rivière, de TNS Sofres, le candidat du Front de gauche séduit un nouveau public : ceux qui s'intéressent peu à la politique.

À vingt-cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon continue de monter dans les sondages. Mercredi, l'institut TNS Sofres a mesuré le candidat du Front de gauche à 13,5%*, soit 3,5 points de plus par rapport à sa précédente étude (réalisée le 12 mars). Une progression forte, notamment chez les jeunes et les catégories précaires, ainsi que dans l'électorat socialiste. Le sondeur Emmanuel Rivière (TNS Sofres) décrypte cette évolution.

LEFIGARO.FR - Depuis le début du mois de mars, Jean-Luc Mélenchon a connu une progression fulgurante dans les sondages. Dans quels camps politiques a-t-il puisé ses nouveaux électeurs?

Emmanuel Rivière. - La progression de Jean-Luc Mélenchon est constante depuis novembre. Elle repose d'abord sur une accumulation de l'ensemble de l'électorat de la gauche de la gauche qui, avec le PCF et l'extrême gauche (Lutte ouvrière et le NPA), représente 10% des intentions de vote. Sur son seul nom, il a capté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mercredi 28 mar 2012 à 23:16

    PRES DE 100 MILLIONS DE MORTS au XXeme siècle, 2 fois plus de morts que la 2ème Guerre, bilan du communisme qui n'a jamais régné par les urnes mais seulement par la dictature, la terreur, les camps de concentration et la mort ! Vous êtes prévenus, c'est un fou mégalomane ! voter joseph ou a.dolf mélenchions, c'est prendre des risques pour votre vie même et abandonner tout espoir de démocratie et de liberté pour des années ?