Mélenchon se pose en recours à gauche

le
0
VIDÉO - Invité de «Des paroles et des actes», François Bayrou a, pour sa part, jugé le modèle social français menacé.

Certes, ce n'est pas le «débat contradictoire» entre les dix candidats qu'il avait appelé de ses v½ux. Mais François Bayrou s'est plié jeudi soir à l'exercice proposé par «Des paroles et des actes» sur France 2. Premier à répondre aux journalistes, le candidat centriste en a profité pour tenter de replacer sa loi-cadre sur le «produire en France». «Je considère que le modèle social français est menacé au-delà de quelques mois», a-t-il martelé, avant de proposer de mettre en place «une stratégie nationale des filières (bois, textile...) pour regagner les parts de marchés perdues».

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil.brightcove.createExperiences();

Éludant les questions sur Alain Juppé, qui dans Le Figaro Magazine assure qu'il ferait un bon premier ministre en cas de victoire de Nicolas Sarkozy, François Bayrou a répété que «la seule question de la présidentielle, c'est: à qui voulons-nous confier le volant non pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant