Mélenchon réclame un virage à gauche

le
0
Le leader du Front de gauche a estimé dimanche que «la période d'essai est terminée» pour François Hollande

Le pari était audacieux. Il a été remporté par le Front de gauche et Jean-Luc Mélenchon. Dimanche, la gauche de la gauche est parvenue à faire descendre dans la rue des dizaines de milliers de personnes contre l'austérité et pour une VIe République. Selon les organisateurs, ils étaient 180.000, soit 50.000 de plus que les 120.000 revendiqués le 18 mars 2012. La préfecture, comme pour toute manifestation politique, a déclaré dans un premier temps qu'elle ne communiquerait pas de chiffre. Puis elle s'est ravisée, estimant la participation à 30.000. Mais l'effet de masse y était. Pour Mélenchon, le comptage de la préfecture est une «ridicule provocation d'un ignorant qui ne connaît même pas la contenance des places et rues de Paris». Selon lui, «Valls est aux abois» et «son chiffrage ajoute à son naufrage politique».

À sa façon, dans son intervention ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant