Mélenchon réclame un débat avec Hollande

le
0
Le candidat du Front de gauche considère que le candidat socialiste offre le «tarif super-minimum de la gauche».

Désormais, la ligne est claire. Face à un François Hollande considéré comme un «social-démocrate assumé» au sein du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon incarne «la rupture à gauche : une véritable alternative et non pas seulement l'alternance».

Dès lundi sur France Info, le candidat de la gauche radicale a donc réitéré son offre publique de débat au candidat socialiste, dont les propositions sont le «tarif super-minimum de la gauche». Une offre jusqu'ici restée lettre morte du fait de la primaire, qui aura cependant pour mérite, selon Mélenchon, de montrer «l'intérêt qu'ont les Français pour les discussions sur le fond ». L'ancien élu PS, qui a su enrôler derrière lui le Parti communiste français, a prévenu: «Ce qu'il faut affronter ne se réglera pas entre Bisounours.» Et «ce ne sont pas nos personnes, la couleur de nos cravates, ni la qualité de nos costumes ni le poids que nous pesons» qui feront la différence. L'objectif, c'est de «faire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant