Mélenchon prend ses distances avec le Front de gauche : «Là, j'ai besoin de dormir»

le
9
Mélenchon prend ses distances avec le Front de gauche : «Là, j'ai besoin de dormir»
Mélenchon prend ses distances avec le Front de gauche : «Là, j'ai besoin de dormir»

Et le Parti de gauche perdit son tribun. «Je ne peux plus continuer comme cela», confie Jean-Luc Mélenchon dans une longue interview au site internet Hexagones. Non, le coprésident du PG, réélu eurodéputé en mai, n'arrête pas la politique. Il participera d'ailleurs mercredi à la manifestation de soutien au peuple palestinien à Paris. Mais c'est officiel, alors qu'on ne l'entendait plus beaucoup depuis les européennes de mai, il a décidé de prendre du champ. «Là, j'ai besoin de dormir, de ne rien faire, de bayer aux corneilles», dit celui qui était encore récemment considéré comme le meilleur représentant de la gauche dans un sondage BVA pour l'émission CQFD (iTélé - « le Parisien » - « Aujourd'hui en France »).

Exit les meetings survoltés et les interviews musclées. «J'aspire à ce que le niveau de pression sur moi baisse. Ça fait cinq ans que ça dure et ce n'est pas bon. On finit par ne plus raisonner aussi tranquillement qu'on le devrait», justifie Mélenchon. «J'ai besoin de reconstituer la couche de terreau.»

Véritable rock-star de la présidentielle 2012, il précise qu'il ne se retire pas pour autant de la vie politique : «Pour moi, ce n'est pas de me mettre en retrait, c'est m'utiliser autrement. J'ai fait mon temps à organiser la vie d'un parti. J'essaie de cristalliser quelque chose qui existe en dehors de moi.» Lui se voit plutôt dans «la transmission idéologique, le travail intellectuel et culturel».

«Nous sommes en échec»

D'une élection européenne à l'autre (le Front de gauche fut créer à l'occasion des européennes de 2009), Jean-Luc Mélenchon dresse le bilan de cette coalition dont il était devenu le visage.

Lui espérait passer «devant le PS» aux européennes de 2014. Avec 6,33%, à peine plus qu'en 2009, c'est la douche froide. «Tout était en place. Tout ça a été planté pour une poignée de postes aux municipales», déplore-t-il. Référence au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le mardi 22 juil 2014 à 22:21

    Si Marine Lepen pouvait elle aussi s endormir à jamais la France et les démocrates s en porteraient beaucoup mieux...

  • M2766070 le mardi 22 juil 2014 à 19:48

    y a les hussards sabres aux poings qui le remplacent, il est tranquille... pas les rugbymen

  • M2766070 le mardi 22 juil 2014 à 19:47

    mais s il dort qui va sortir la France de l ornière??? a moins que ce soit l inverse, tiens justement Gattaz a dit , cata strophique , Mémé lenchon n y est pas innocent !!!

  • janaliz le mardi 22 juil 2014 à 19:03

    Bonne nuit...

  • M7403983 le mardi 22 juil 2014 à 18:58

    M709 ==> non c'est pas possible ... à droite comme à gauche !!! ben alors ... vous êtes du signe de la balance ????

  • rodde12 le mardi 22 juil 2014 à 18:41

    Le pôvre il vient de se rendre compte qu'il ne croit pas ce qu'il dit.

  • laquitta le mardi 22 juil 2014 à 18:27

    un bon sommeil eternel , ça ferait du bien à tout le monde !!

  • FullOil le mardi 22 juil 2014 à 18:12

    Qu'il demande pourquoi il a perdu aux chances pour la france.

  • M7403983 le mardi 22 juil 2014 à 17:29

    Mélenchouille et cie ... l'industrie rougeoyante française en déroute !!!!!! Il s'en ai même brulé les ailes !!!!