Mélenchon met DSK au défi de se présenter en 2012

le
0
Le leader du Parti de gauche pense arriver devant Dominique Strauss-Kahn au premier tour de la présidentielle si celui-ci décidait de concourir

Finalement, le retour de Dominique Strauss-Kahn serait ce qui pourrait arriver de mieux à Jean-Luc Mélenchon. Le patron du Parti de gauche l'a prédit lundi, lors de son débat sur BFM-TV avec Marine Le Pen : «Si DSK est candidat, je serai en tête au premier tour.» Pourtant, il assure aussi ne pas croire au retour du directeur général du FMI. Une manière de critiquer son positionnement, qu'il juge trop libéral. L'eurodéputé en a assez d'attendre l'Arlésienne socialiste. «Si M. Strauss-Kahn a quelque chose à dire, qu'il le dise. S'il n'a rien à dire, que tout le monde se taise et qu'on nous foute la paix, parce que ça commence à devenir agaçant d'être envahi comme ça par un absent», avait-il déclaré la semaine dernière.

Depuis peu, le leader du Parti de gauche a néanmoins baissé d'un ton dans les attaques ad hominem contre Dominique Strauss-Kahn. Désormais, c'est plus sur l'institution financière qu'il concentre le tir que sur celui qu'il qualifiait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant