Mélenchon : "Même le Christ doute dans le Jardin des oliviers"

le
0
Jean-Luc Mélenchon à Paris avec son nouveau smartphone.
Jean-Luc Mélenchon à Paris avec son nouveau smartphone.

Le soleil plonge dans la bouche de métro, Jean-Luc Mélenchon en sort. 14 heures, quelques militants l'attendent sur la place Jules Joffrin, face à la mairie du 18e. Il est avec Danielle Simonnet, la candidate du Front de gauche à Paris, venu soutenir Danièle Atala, qui brigue la mairie d'arrondissement.Mélenchon salue les "camarades", et se met à jouer avec son nouveau téléphone. "Je commence seulement à vivre avec lui !" s'enflamme-t-il. Il ne comprend pas comment faire une photo, ça l'agace. Il s'acharne sur l'immense écran tactile et se lamente : "J'ai acheté une cabine téléphonique, pas un portable..." Mais il précise fièrement que l'objet, de marque Huawei, "vient de Pékin". Heureusement qu'Arnaud Montebourg ne l'entend pas. Finalement, il trouve l'astuce, et réalise un autoportrait, un fameux "selfie".Trois hommes en costume réclament une photo avec lui. Un membre du staff de campagne à l'oreille de Mélenchon : "Ce n'est pas une bonne idée, ils sont de l'UMP." Mélenchon aux hommes : "Pourquoi vous voulez une photo avec moi si vous êtes de l'UMP ?" L'un des hommes : "On n'est pas de l'UMP, on travaille dans les pompes funèbres ! " Gêne et rires. Photo. Mélenchon démarre enfin la balade avec sa troupe, à qui il annonce : "Les pompes funèbres sont avec nous les gars !""Je ne laisserai jamais tomber"Le matin même, sur RTL, il paraissait à bout, déplorait que "les gens ne croient plus en rien". À 62 ans, il jurait hésiter à se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant