Mélenchon: «Le combat n'est pas terminé»

le
0
Le leader du Front de Gauche a défilé mardi derrière les syndicats.

Toutes les figures du Front de gauche sont là, sous le soleil, à leur point fixe de Port-Royal. Elles saluent la foule du défilé syndical qui se presse autour de la petite tente blanche, sous les énormes ballons signalant leur position, non loin du PS. Manteau noir, chèche rouge, Jean-Luc Mélenchon, tout sourire, croise les mains au-dessus de sa tête. Il salue la foule qui lui lance en retour le mot d'ordre des derniers mois: «Résistance!» La forte mobilisation le replonge dans sa propre campagne, même si, aujourd'hui, dans le cortège fortement politisé de cette année électorale, François Hollande apparaît désormais comme le seul recours face à Nicolas Sarkozy.

«La poussière du combat n'est pas retombée, il n'est pas terminé», prévient pourtant Mélenchon. Outre une dénonciation en règle de Nicolas Sarkozy «qui fait son baroud d'honneur avant sortie sur les thèmes de l'extrême droite», il n'a pas de mots assez durs contre Marine Le Pen. Plus tôt dans la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant