Mélenchon lance sa campagne et vise DSK

le
0
L'eurodéputé a été adoubé par son Parti de gauche. Le ralliement du PCF est prévu pour avril.

Il l'a promis à ses troupes : sa candidature à la présidentielle n'est «en rien une aventure individuelle» ou une «exaltation personnelle». Le candidat Jean-Luc Mélenchon, adoubé samedi lors du conseil national du Parti de gauche par 220 voix et trois abstentions, n'est pas exactement non plus le fruit d'un choix collectif. L'eurodéputé l'a souligné dans une salle de l'Assemblée nationale: «Je présente ma candidature et vous êtes la première formation collective à y apporter votre soutien.»

La prochaine étape sera le rassemblement du PCF autour de lui, alors que des candidats PCF orthodoxes comme les députés du Rhône André Gerin ou de la Somme Maxime Gremetz clament leur hostilité à l'idée d'un candidat non issu de leurs rangs. Et que le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne milite pour représenter le Front de gauche. Réponse en avril, pas avant. Cela ne l'empêche pas de lancer des invitations à le rejoindre, en particulier aux socialistes. «Je n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant