Mélenchon, je t'aime moi non plus

le
1
Mélenchon, je t'aime moi non plus
Mélenchon, je t'aime moi non plus

Jean-Luc Mélenchon vante la salade au quinoa. Pierre Laurent préfère le civet de lapin... Même les goûts culinaires les séparent aujourd'hui. Depuis qu'il a lancé sa candidature sous la bannière de la France insoumise, c'est-à-dire hors du Front de gauche, dont la création avait scellé le rapprochement entre eux en 2012, rien ne va plus. Aux yeux des responsables du PCF, Mélenchon, accusé de jouer « solo », n'est plus le candidat évident qu'il était cinq ans plus tôt. Malgré leurs convergences politiques, les deux dirigeants n'auront même pas d'échange durant la Fête de l'Huma. Hier à La Courneuve, le porte-parole du parti, Olivier Dartigolles, a même lancé quelques flèches contre Mélenchon, estimant que « la présidentielle, ça n'est pas le dernier Olympia ». Mélenchon rend la politesse en préférant ce soir le plateau TV d'« On n'est pas couché » au parc de La Courneuve.

 

La base communiste conquise

 

« Avec la direction du PCF, on a des divergences, souligne Eric Coquerel, successeur de Mélenchon à la tête du Parti de gauche. Ils rêvent d'une sorte d'union de la gauche new look, sans Hollande. Ce n'est pas réaliste. Nous, on a choisi d'avancer. » La base communiste et une partie de ses cadres n'ont pas attendu non plus. Les drapeaux du PCF flottent déjà dans les rassemblements de Mélenchon. Des maires et des personnalités politiques viennent de le soutenir dans un « appel des 100 » sur Mediapart. Parmi eux, Marie-George Buffet, ancienne patronne du parti. Pour les amis de Mélenchon, le PCF s'est mis dans une impasse et l'idée qu'il puisse soutenir Arnaud Montebourg dans sept mois passe pour fantaisiste. « Comment le PCF pourrait expliquer qu'il préfère un candidat qui n'est pas contre le principe des primaires du PS et dit de la finance qu'elle n'est pas son ennemie ? » s'interroge-t-on au Parti de gauche.

 

La candidature de Montebourg, concède Pierre Laurent, est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 6 mois

    Je vends les billets d'entrée : 25 € ( prix de la prévente mlitante) pour les 3 jours au lieu de 35 € dans les points de vente commerciaux (FNAC, etc.) et 40 € à l'entrée. Gratuit pour les moins de 15 ans. La plus grande fête populaire de France : 600 000 personnes, 100 concerts (dont Polnareff, Souchon et Voulzy, Danakill, Chemical Breothers, Divertimento, etc.), des centaines de débats, des dizaines de restaurants gastronomiques, du cinéma, du cirque, etc. Laissez un MP avec les coordonnées.